La sténographie est un art

La sténograhie est l'écriture par excellence car elle rend la parole muette et secrète de telle sorte que ce n'est pas la parole qu'elle garde mais la pensée. Cela est si vrai que certains écrivains établissent leurs manuscrits en sténographie, écriture dont la vitesse permet de suivre l'inspiration sans laisser le temps à la pensée de s'envoler.

La sténographie est en effet à l'écriture ce que l'algèbre est à l'arithmétique, plus encore que l'écriture ordinaire, la sténographie fait appel à l'abstraction, cette factulté de dissection du monde qui fait la puissance et la grandeur de l'esprit humain. A ce titre, seule l'art de la sténographie mériterait d'être cultivé, surtout en notre époque, de plus en plus menacée par l'envahissement des manifestations audio-visuelles. L'étude de la sténographie, un peu au même titre que celle du latin ou des mathématiques apprend à penser et rend l'esprit délié. Seule la sténographie manuscrite est une écriture au sens profondément spirituel du mot, et un art véritgable avec tout le prestige qu'il confère à ceux qui le pratiquent. Seul l'opérateur muni d'un simple crayon, et non pas l'opérateur qui abaisse une manette ou presse un bouton, est aux yeux du profane une sorte de magicien.

La persistance, le développement même de la sténographie manuscrite est particulièrement souhaitable, son étude et sa pratique ne peuvent qu'aider les hommes à aborder l'âge de la super technique sans dommage pour leur esprit.

Textes d'entraînement sténographique (Christiane Gorin), Foucher, 1978 (page 53)

Merci Daniel