Savoir choisir (André Maurois-

La force et l'intellignence d'un homme ont des limites étroites. Qui veut faire tout ne fera jamais rien. Nous connaissons tous de ces êtres innombrables et aux vocations intermittentes qui tantôt disent "je voudrais être un grand musicien", tantôt "si si j'entrais dans la vie politique je crois que j'y réussirais". Tenez pour certain que ceux-là seront toujours des musiciens amateurs, des hommes d'affaire maladroits et des politiciens vainculs.

Napoléon disait que l'art de la guerre consiste à être le plus fort en un point d'attaque et à y consacrer toutes ses forces en un point donné. L'art de la vie consiste à choisir avec soin. je ne parle pas seulement du choix d'une carrière. A l'intérier même de la carrière adoptée il faut sans cesse choisir encore. Un écrivain ne peut pas écrire tous les romans, un homme d'Etat ne peut pas réformer toutes les administrations. Là encore, nous devons par une suite d'arrêts sans appel de lavolonté, écarter les tentations qui nous entraîneraient au-delà de nos pouvoirs. Donnons-nous pour nos choix un temps raisonnable mais non pas un temps illimité. Les militaires, quand ils ont bien pesé les conséquences des ordres, on tcoutume de mettre fin au débat par le mot "exécution". Terminez ainsi faux débats intérieurs et regrets stériles et les ajournements sans

Savoir choisir (André Maurois) : Lectures sténographiques (R. Birgand et H. Luciani), Foucher, (page 22)

Merci Daniel.