Incompatibilités : formule 3

Non-expression de Se, Te ou De par non-application des règles de la superposition

 

Il s'agit ici toujours d'une incompatibilité morale, c'est-à-dire, d'une violation apparente des règles du système.

Incompatibilité directe

Le sténogramme ne peut se lire mon car on aurait écrit ce mot en utilisant la superposition. On doit donc rétablir le Se, Te ou De manquant et lire mettons, mations, massons ... Cette règle s'applique également aux signes doubles : mime-t-on, répêtons ou aux cas où la superposition ne porte pas sur le premier signe : confessons (alors que confonds)

Incompatibilité dérivée

méditons

Incompatibilité dérivée de la dérivée

me dédie-t-on

Remarques

Le signe on peut représenter également le son Onne à chaque fois que l'on applique la formule 3, le sténogramme peut donc aussi se lire m'étonne. On ne représente d'ailleurs le son Onne que dans ce cas.

Les finales doivent être employées de préférence aux incompatibilités : on écrira donc mission et non qui signifie maison