Finales ange et sion

ange, anse, anche

assion, oission, ession, ission

ossion, ussion, eussion, uission, oussion, ouission

ansion, insion, oinsion

onsion

Ces finales sont d'un emploi obligatoire (plutôt que les différents signes les composant).

La finale ange peut se boucler à l'intérieur ou l'extérieur d'un signe horizontal mais toujours à l'extérieur d'un signe descendant : mange peut s'écrire ou mais penche seulement L'existence de cette finale explique rétrospectivement pourquoi les signes an, len, ren n'ont pas d'extension en Se.

Les finales en sion expriment également les consonnes qui seraient intercalées entre la première voyelle et sion : faction, diversion,exeption, sanction, ponction. Elles ont pour extention ne : peut se lire fonction ou fonctionne

Ces cinq finales peuvent s'employer isolées (règle générale pour les finales attachées), dans se cas on les place à la position qu'elles auraient si elles suivaient un signe horizontal sur la ligne d'écriture, en remontant un peu les finales en sion qui remontent et en descendant un peu plus celles qui se tracent en descendant. : anse, ange, anche, hanche, action, hissions, eussions, onction

Ces cinq finales peuvent être suivies d'une finale détachée (règle générale) : blanchi, blanchir, blanchissent, mangiez, balancier, Angèle, fusionnel, exeptionnel, fonctionniez, passionne-t-il, passionne-t-elle Dans ce cas, lorsque la deuxième finale est é, elle signifie également è, ère : manger, mangeais, mangèrent, passionné, passionnaient, passionnèrent

On a déjà vu que la finale in peut, par exception, s'employer après une autre finale : ancien, ancienne