L'avis de Nadège

Quelques éléments de comparaison des deux méthodes, fournis par Nadège Guilbert, webmaster du siteTop Assistante... à visiter absolument ! www.top-assistante.com

 

J'ai eu l'occasion, au cours de mes études, d'étudier les deux méthodes de sténo : Prévost-Delaunay classique puis la méthode simplifiée.

La différence entre les deux méthodes tient en l'absence des signes dits "doubles" : KeMe, GeMe..., des signes Per, Ber, Fer, Ver... et des incompatibilités, à l'exception de celles liées aux sons AN, ON. En contrepartie, de nouveaux signes ont fait leur apparition. Certains autres ont pris une signification nouvelle.

Est-il possible, connaissant une méthode, de décrypter un texte écrit avec l'autre méthode ? La réponse est non.

Avantages et inconvénients des deux méthodes

• La méthode "classique" est plus longue d'apprentissage car plus complexe mais elle permet des prises de notes extrêmement rapides qu'il semble difficile d'atteindre avec la méthode simplifiée.

• La méthode simplifiée est par contre très simple d'apprentissage et peut être envisagée dans le cadre d'une autoformation. Deux mois suffiront pour la maîtriser sans peine. Elle est donc à recommander à toutes celles qui ne possède aucune base en la matière et souhaitent se former par elles-mêmes.

Vitesse de prise

En ce qui concerne les vitesses "courantes" que l'on peut atteindre avec la méthode "classique", on considère que 120 mots minute est une excellente vitesse, la moyenne se situant aux alentours de 95-100 mots minute.

Les "stars" vont jusqu'à 150 (c'était la vitesse requise dans les années 80 pour être secrétaire au sénat), mais ça c'est de l'exceptionnel.

La toute première vitesse est le 60 mots minute mais c'est aussi la vitesse que l'on peut atteindre... en dactylographie (bon d'accord, nous ne sommes qu'une poignée à prétendre atteindre ce record de frappe mais c'est faisable !!)

Avec la méthode simplifiée, je dirais que la vitesse plafonne à 110 pour les plus performantes ! Il y a plus de signes à écrire...

Passage de la méthode "classique" à la méthode "simplifiée"

Les deux méthodes ne sont pas totalement incompatibles entre elles et l'on a tendance, au début, à conserver certains signes bien commodes (fer/ver, per/ber) du fait de leur rapidité d'écriture. Puis, rapidement, on fait totalement sienne la version simplifiée, tant elle est agréable à mettre en oeuvre.

 Enseignement

L'une des questions qu'il conviendrait de poser est de savoir quelle méthode est aujourd'hui enseignée.

Jai le sentiment que la sténo, d'une manière plus générale, n'est plus enseignée (ma nièce fait des études de secrétariat et ne l'étudie pas. J'ai eu d'autres témoignages dans ce sens).